Regarder des images appétissantes pour ne plus avoir faim : est-ce que ça marche vraiment ?

Qui n’a pas faim en regardant des images de repas copieux et de succulents snacks sur internet ? Pourtant, une étude affirme que le fait de s’extasier devant de tels clichés pourrait avoir un effet coupe-faim. Encore faut-il regarder l’image une trentaine de fois. Zoom sur le sujet.

Des images alléchantes pour avoir moins faim

Il semble que regarder des photos d’aliments aide à réduire l’appétit. Cette nouvelle thérapie permet de :

En parallèle : Entre rires et émotions : L'enterrement de vie de célibat à l'écran

  • Perdre des kilos en trop à terme ;
  • Retrouver une silhouette normale ;
  • Lutter contre les troubles de l’appétit.

Cette stratégie semble minimaliste, mais elle mérite toute notre attention. Les personnes qui ont du mal à contrôler leur appétence peuvent utiliser cette nouvelle technique pour s’affiner plus facilement. Il y a de plus en plus de personnes qui souffrent d’obésité dans le monde. Les scientifiques pensent y remédier en proposant cette alternative. Pour essayer de trouver d’autres informations, on peut visiter le site ici proposé.

Se rassasier grâce aux clichés

On peut trouver de nombreuses photos de nourriture sur les médias sociaux. Ces contenus affectent les amateurs de gastronomie et de snacking. D’après une méta-analyse récente, rester exposé à ces images d’aliments influence le comportement alimentaire comme la nourriture réelle pourrait le faire. On a pensé que cette exposition pouvait réveiller notre faim. Cependant, d’autres investigations récentes ont remis cette hypothèse en cause. Il paraît que la consommation répétée d’aliments imaginaires permet de diminuer la prise alimentaire et de faciliter la satiété.

Sujet a lire : Quelles sont les actualités et les ressources disponibles sur l'espace-football ?

La réponse dans la théorie de la cognition ancrée

Mais comment peut-on expliquer le fait qu’une alimentation imaginaire puisse tromper le cerveau ? L’appétit et la perception cognitive de la nourriture sont liés. Les scientifiques parlent de « cognition ancrée ». D’après cette théorie, il est possible de stimuler les zones cérébrales. Ainsi, certains imaginent manger un carré de chocolat tandis que d’autres le font réellement. Dans les deux cas, le sujet reçoit une réponse physiologique. Ainsi, on se sent pleinement satisfait même lorsque l’on n’a rien avalé.

Des tests scientifiques à l’appui…

L’Université d’Aarhus au Danemark examine aussi le nombre de répétitions pour aboutir à la satiété. En outre, les chercheurs se sont demandés si la variation des images effaçait cette impression de satiété. Les scientifiques ont convié 1000 participants à prendre part à cette expérience.

Dans le cadre d’un premier test, les internautes ont été amenés à voir une image de M&Ms orange pendant trente fois. Ce premier groupe avait moins envie d’en manger que le groupe suivant. Le test a repris de plus belle avec les mêmes confiseries, mais avec d’autres couleurs (les saveurs étant similaires). Le résultat n’a pas changé pour autant.

Enfin, les chercheurs ont voulu faire un dernier test dans lequel ils remplacèrent les M&Ms par les skittles. Les goûts diffèrent en fonction de la couleur. Ici encore, aucun effet majeur n’a été constaté. Ainsi, il faut modifier d’autres paramètres à part la couleur et le goût pour observer un effet sur le rassasiement.