Les grandes ablutions pour la femme : Voici ce que vous devez absolument savoir à ce sujet

Les grandes ablutions, connues également sous l’appellation « Ghousl » sont l’un des rituels importants dans la vie de tous les croyants et croyants de la religion musulmane. En tant que fidèle, vous devez donc le comprendre et connaitre ses spécificités, notamment dans le cas de la femme. En effet, cette pratique est associée à quelques évènements clés de la vie de celle-ci. À travers cet article, découvrez-la plus en détail. Prenez connaissance des prérequis de cette pratique, les situations pour lesquelles elle est requise et ses différents avantages pour la femme. 

Les grandes ablutions pour la femme : Quels sont les prérequis ? 

L’eau est l’élément principal utilisé pour ce rituel. Comme dans plein d’autres religions et traduction, elle est considérée comme un symbole de pureté et le moyen de purifier son âme. C’est pourquoi avant de commencer leurs ablutions, les musulmans doivent s’assurer du fait que l’eau qu’ils utiliseront soit pure, inodore, incolore et sans saveur. Ils devront éviter l’usage de parfums et des huiles, car ceux-ci peuvent gêner leurs processus de purification. Continuez à lire cet article pour découvrir les nouvelles dispositions à ce sujet.                      

Sujet a lire : Meubles d'époque : comment ils transforment un intérieur moderne

Les grandes ablutions pour la femme : À quel moment devez-vous les faire ? 

Pour certaines situations, faire les grandes ablutions est requis avant la prière. Voici quelques cas. 

Hayd 

Le terme « Hayd » fait référence à la menstruation chez les femmes. En réalité, toute femme qui a ses règles est considérée comme impure. Par conséquent, elles sont exemptées de certaines obligations rituelles comme la prière ou encore le jeûne au cours du ramadan. Elle reprendra ses activités après avoir procédé aux grandes ablutions à la fin de ses menstruations. 

Lire également : Entre rires et émotions : L'enterrement de vie de célibat à l'écran

Janaba 

Le terme « Janaba » désigne l’impureté majeure après des rapports sexuels, d’autres actes de même genre ou des rêves érotiques entrainant l’émission de sperme ou autre liquide séminal. Que vous soyez un homme ou une femme, il est impératif que vous fassiez leurs ablutions après ces actes. 

Nifas ou lochies

Ce terme fait référence aux écoulements vaginaux des femmes qui surviennent après l’accouchement. Pendant cette période, elle ne peut faire de prière. Elle devrait attendre que ces écoulements finissent complètement avant de se lancer dans la prière et d’autres rituelles. 

Mais, sachez également que cette période ne doit pas excéder 40 jours. Après ce délai, elle doit prendre sa douche au matin du 41ième jour, se protéger des écoulements vaginaux et faire enfin la prière. 

La mort d’un musulman

Au décès d’un musulman, des personnes du même genre que le défunt sont choisies pour la toilette mortuaire de ce dernier. À la fin, il est fortement recommandé pour eux de faire les grandes ablutions. 

Quels sont les avantages de l’ablution pour une femme ? 

Tout d’abord, l’ablution permet à la femme de se réapproprier un état de pureté rituelle. Rappelez-vous, cela est une obligation prescrite dans le livre saint, le Coran. Ensuite, les ablutions contribuent à la validité et à l’acceptation des prières par son Seigneur. Enfin, il y a plusieurs récompenses. En réalité, après avoir fait la confession de foi à la fin des ablutions, le prophète a dit : « Toute personne qui a fait ses ablutions et en respecte toutes les règles voit ses péchés sortir de son corps jusqu’à ce qu’ils sortent de dessous ses ongles. »

« Celui qui dort avec ses ablutions, un ange passe la nuit à ses côtés, dès qu’il se réveille, l’ange dit : Oh Allah pardonne à ton serviteur, car il a dormi en état de pureté (ablution) »

Il dit également que : « Chaque fois que l’un d’entre vous fait ses ablutions avec le plus grand soin puis dit : “J’atteste qu’il n’y a de Dieu que Dieu et que Muhammad est son prophète”, les 8 portes du Paradis s’ouvrent devant lui et il pourra y entrer par celle qu’il veut. »